Demande de devis

meilleur tarif du jour disponible

Arrière-pays de Pesaro et ses environs : visites à ne pas manquer

De Pesaro, partent de nombreux itinéraires de charme ; c'est ainsi qu'en peu de temps vous pourrez visiter Urbino, véritable écrin d'art et d'architecture ; Gradara et son célèbre château, Fano, San Leo, sans oublier les innombrables bourgs médiévaux qui font la beauté de notre arrière-pays, ni les villes animées de la Côte de la Romagne (Cattolica se trouve à 20 km, Riccione à 30 km et Rimini à 40 km). Pesaro est également la ville natale de l'un des plus grands musicien et compositeurs de tous les temps, Gioacchino Rossini. Le centre ville de Pesaro abrite d'ailleurs le conservatoire qui lui est dédié (un splendide palais du XVIIe siècle construit grâce aux donations de l'artiste). Il y a également une Fondation qui lui est dédiée ainsi que ce qui représente très certainement la meilleure expression de l'âme de Rossini : le ROF, Rossini Opera Festival, qui propose chaque année une lecture "philologique" des ses célèbres œuvres. Les plus belles voix, les directeurs les plus chevronnés, un public des plus compétents et prestigieux, voici en quelques mots une description du Rossini Opéra Festival. Les gourmets seront enchantés d'apprendre que, non loin de Pesaro, se trouve la ville de Acqualagna, célèbre pour ses truffes blanches, très prisées dans le monde entier. Ici on peut la déguster des manières les plus diverses, qui sont autant de façons de mettre en relief toute recette grâce à la saveur unique et ô combien agréable de la truffe ... pour les fins connaisseurs.

 

Pesaro

Pesaro, ville souriante baignant dans la Mer Adriatique, est la destination idéale pour tous les voyageurs en quête de détente, sans renoncer au divertissement, aux Beaux Arts et à la culture en générale. Un premier itinéraire de découverte pourrait commencer de la Grand-Place, « Piazza del Popolo », en plein centre historique, mais aussi en ligne droite par rapport à la mer que l'on peut d'ailleurs déjà apercevoir. Au centre de la place trône une fontaine en marbre rose du XVIIe siècle et ses ornements de tritons, chevaux de mer et blasons. Un côté de la Place est flanqué du Palais Ducal, qui est maintenant le siège de la Préfecture mais qui fut par le passé la résidence des familles ducales des Sforza et des Della Rovere. Descendons maintenant la rue Rossini, en direction de la mer : sur la droite on peut admirer la maison du célèbre compositeur né à Pesaro, Gioacchino Rossini. Transformée en petit musée, c'est une étape obligée pour les amants de la musique classique. (l'entrée payant du musée fait également accéder au superbe musée de la Céramique - à voir absolument!) Quelques mètres plus loin, toujours sur la droite, on peut admirer la Cathédrale, dont les origines sont très anciennes vu que l'édifice actuel est érigé sur les vestiges de deux basiliques paléochrétiennes. L'élément artistique majeur sont les pavements en mosaïque, qui sont parmi les plus beaux et les plus grands d'Italie. Parmi les nombreux autres points d'intérêt du centre historique, une visite s'impose à la Forteresse Costanza, au Théâtre Rossini, aux Musées Civique, au Conservatoire G. Rossini ainsi qu'aux nombreuses églises, dont on peut citer, parmi les plus richement décorées l'église Sant' Agostino et le Sanctuaire Madonna delle Grazie. En continuant vers la mer, on arrive à Piazza della Libertà, la place des animations populaires d'été, avec en son centre, une grande sphère, œuvre du célèbre sculpteur Arnaldo Pomodoro. La ville de Pesaro est non seulement un centre balnéaire renommé, mais aussi une ville peuplée de 100 000 habitants ; elle offre donc tout ce qu'il faut pour un séjour des plus agréables, y compris des rues commerçantes des hôpitaux spécialisés, des cinémas et des théâtres.

Gradara ( distance 14 km - temps 20 min)

À moins de 20 minutes en voiture de Pesaro, en passant par la Route Nationale Adriatica, se dresse le petit bourg médiéval de Gradara, encore entièrement entouré de remparts datant du XVIIe siècle et qui domine un splendide paysage de collines. C'est un endroit romantique, parfaitement préservé et dans lequel mythe et histoire se fondent: on y raconte en effet les amours tragiques de Paolo et Francesca, célébrées par de grands poètes comme Dante Alighieri, Pétrarque, Boccacce et Gabriele D'Annunzio.
Une balade dans les ruelles du bourg ou sur les remparts équivaut à un voyage dans l'histoire, notamment le soir, quand le paysage environnant prend les couleurs du crépuscule.

 

Urbino ( distance 36 km - temps 50 min)

La ville de Urbino, située dans les collines de l'ancienne région des seigneurs de Montefeltro, a été classé Patrimoine Mondial de l'Unesco en 1998. Le Palais Ducal, édifié à la demande du duc Federico de Montefeltro, est un magnifique exemple de l'architecture de la Renaissance. Il abrite aujourd'hui le Musée d'Art National des Marches et des tableaux de Piero della Francesca, Laurana et Raphaël, dont la maison est également un musée. Les trésors artistiques de Urbino sont innombrables, mais on peut également citer l'Université (1506), la Maison du peintre Raphaël, l'église de Sant'Agostino et les fresques du XVe siècle de l'Oratoire de l'église San Giovanni (saint Jean) ainsi que la Crèche de l'église San Giuseppe (saint Joseph).

 

Saint Marin ( distance 60 km - temps 60 min)

Située à la frontière entre les régions de l'Émilie-Romagne et des Marches, la République de Saint-Marin s'étend sur environ 61 km2. C'est le troisième plus petit État d'Europe, après la Principauté de Monaco et la Ville du Vatican.  Bourg médiéval, riche en monuments d'intérêt historique, Saint-Marin se dresse à 750 mètres d'altitude sur le Mont Titan, le symbole du pays. Un dédale de ruelles pavées, flanquées d'anciennes demeures moyenâgeuses, vous invite toujours plus en hauteur. (Une téléphérique relie la Ville de Saint-Marin au Borgo Maggiore). Parmi les nombreux monuments à découvrir, citons le Palais du Gouvernement, la Basilique, l'église de Saint François, les trois remparts à pic du Mont Titan. Le long de la route d'accès à Saint-Marin, vous ne pourrez manquer les nombreux magasins de mode, très intéressants sous tout point de vue.  

 

San Leo (distance 70 km - temps 80 min)

Du haut de ses 600 mètres d'altitude, le bourg de San Leo et son ancienne forteresse domine les collines du Montefeltro, jusqu'à la Côte Adriatique. C'est ici que fut incarcéré le mystérieux aventurier Giuseppe Balsamo, Comte de Cagliostro.   Mais San Leo a toujours été un point stratégique important, militaire et aussi religieux et politique. À ne pas manquer, nous signalons le panorama depuis la Forteresse, puis la Cathédrale, la Pieve, le beffroi, le Palais della Rovere et le Palais des Médicis, qui abrite l'office du tourisme et le Musée d'Art Sacré.

 

Les Grottes de Frasassi (direction Genga - distance 100 km - temps 75 min)

En allant vers le sud de la région, dans la Province de Ancône, dans la gorge de Frasassi se trouvent des Grottes du même : un destination très prisée des touristes qui viennent de tous les coins de l'Italie et de l'Europe. Les Grottes de Frasassi ont été découvertes en 1971 et ouvertes au public en 1974.
Un parcours particulièrement intéressant permet de découvrir des galeries et des lacs sur 18 km. C'est un monde souterrain fascinant qui s'ouvre peu à peu au visiteur, remplis de stalactites et de stalagmites.  Les lacs souterrains ont des noms évocateurs : Abysse Ancône, Salle des Deux-Cents, le Petit Canyon, Salle des Chandelles, Salle Blanche, Salle de l'Ourse, Salle de l'Infini... Non loin des Grottes se trouvent également l'église romane de S. Vittore alla Chiuse, la Grotte du Sanctuaire, le Petit Temple de Valadier, le Musée de la spéléologie et de la paléontologie ainsi que le Musée d'Art Sacré de Genga. Une visite du Sanctuaire de Loreto vaut bien un petit détour sur la route du retour ! 

 

Loreto ( distance 90 km - temps 60 min)

Le Sanctuaire de Loreto remonte au XIIIe siècle et a été construit pour abriter "tel un écrin précieux" les murs de la Saint Maison de Marie de Nazareth. En effet, selon la tradition chrétienne, la maison fut miraculeusement transportée par des anges jusqu'à Loreto, qui est désormais le lieu de nombreux pèlerinages. Juste à côté de Loreto, nous vous conseillons de visiter Porto Recanati, lieu de naissance du grand poète Giacomo Leopardi.